Le jojoba, une merveille du désert pour notre peau October 13 2017

Comme vous l’avez compris, nous avons un « faible » pour les plantes du désert ! Leur capacité à faire de ce milieu aride leur lieu de prédilection en dit long sur leur richesse biologique et leurs bénéfices pour notre peau (captation d’eau, résistance à l’oxydation…). On vous fait découvrir aujourd’hui le jojoba. Cette plante centenaire, surnommée « Or du désert », donnent des fruits de la taille d'une olive qui arrivent à maturité à l’automne, c’est donc la pleine période de récolte !

 Une cire avec une composition proche du sébum

 De la pression des graines de jojoba est extraite une « huile » ou plus précisément une sorte de cire liquide, très peu grasse, d'une couleur or accompagnée d'un parfum de noisette. C’est l'unique cire végétale existante. Compte tenu de sa richesse en composants cireux. Elle ne rancit quasiment pas et résiste bien à l’oxydation et à la chaleur.

Nous l’adorons pour son affinité et son pouvoir d’assimilation par la peau. C’est, en effet, l’huile végétale dont la composition se rapproche le plus de celle du sébum de notre peau. Grâce à cette affinité, elle pénètre facilement sans laisser de sensation de gras. Elle est aussi remarquable pour sa forte teneur en acides gras polyinsaturés spécifiques qui lui permet une très bonne assimilation par la peau notamment lors du vieillissement.

L’huile de jojoba – superfood pour la peau

Cette composition singulière grâce à sa hauteur teneur en insaponifiables lui confère des qualités exceptionnelles. Elle a une action :

  • Cicatrisante et régénérante, elle stimule la synthèse de collagène et des fibroblastes
  • Equilibrante, elle régule la sécrétion sébacée cutanée
  • Protectrice, elle crée un film qui préserve l’hydratation naturelle de la peau  
  • Anti UV, c’est un filtre solaire naturel de protection 5
  • Emolliente, elle assouplit la peau
  • Et enfin anti-inflammatoire, elle combat l’acné et le psoriasis et calme rougeurs et irritations

L’huile de jojoba n’est pas digérée par l’homme. Elle reste réservée pour la fabrication de bougies, d’encres d’imprimerie,… ou à des fins cosmétiques. D’ailleurs, vous la retrouverez sur l‘étiquette d’un soin cosmétique sous sa dénomination latine "Simmondsia Chinensis" et par la même occasion sur les listes des ingrédients de la Crème Sensationnelle et du sérum réparateur Elixir Bonheur.