Ces grand-mères inspiratrices de marques sensorielles…

Combien de fois, étant petite, vous avez observé votre grand-mère avec admiration ? Ses savants mélanges, ses méthodes fabuleuses et ses paroles rassurantes : elle savait toujours comment faire ! 

Elle tenait elle-même ses secrets de sa mère, qui les tenait de la sienne… Transmis de génération en génération, ces secrets de famille peuvent remonter jusqu’à des siècles. À l’épreuve du temps, les recettes de grand-mère ont démontré leur efficacité à maintes occasions. Que ce soit pour apaiser une nuit agitée, hydrater une peau ou distiller une fleur, il existe un secret de grand-mère pour chaque préparation 

Les grand-mères sont le socle fondateur d’une existence, de véritables mémoires vivantes. Elles nous fascinent. Elles sont le lien qui unit toutes les générations pour transmettre un art, une expérience, une passion, un savoir-faire ou encore, comme dans notre cas, pour l’amour des belles matières et pour l’amour du travail bien fait. A l’occasion de la fête des grands-mères, nous avons voulu partager avec vous notre témoignage pour cette belle transmission aussi d’autres témoignages, de créatrices de jolies marques, dans l’héritage d’une passion.  

L’ODAÏTÈS, un héritage de l’art du soin cosmétique  

La passion de notre grand-mère pour les soins botaniques 

Le lien, très fort à notre grand-mère, a été nourri depuis notre toute petite enfance par les moments intenses et émouvants passés ensemble. Nous avons ainsi adoré toutes ses petites confidences sur l’art de choisir les plantes, de traiter leurs extraits et de mêler les actifs pour concocter la meilleure onction. Elle les tenait elle-même de sa grand-mère : ce sont des connaissances et des techniques qui ont résisté à l’épreuve du temps prouvant ainsi leur efficacité. Nous avons un souvenir intact de son amour pour les belles matières avec les matinées entières passées à comprendre la raison du choix de telle variété de plantes ou de tel terroir, de matinées à récolter puis trier les fleurs d’oranger, de géranium ou encore de rose de notre jardin, sans oublier les matinées à nous inculquer l’art du travail bien fait, la maîtrise de la distillation à l’alambic ou encore la confection de baumes. Nous avons appris à reconnaître le “vrai” matériau, la vraie durée pour accomplir chaque étape. La température, l’eau, la quantité… Avec notre grand-mère, rien n’était laissé au hasard : chaque étape demande rigueur et concentration totale sous son œil avisé.  

Imprégnées de ce riche vécu, c’est tout naturellement que notre sœur Alya a été passionnée par la pharmacie et a fondé son propre laboratoire tandis que notre sœur Sofia s’est consacrée à la chimie. De là, à créer L’ODAÏTÈS, il n’y avait plus qu’un pas… que nous avons franchi toutes les trois ensemble grâce à notre connivence et à cet attachement pour l’art du soin et l’amour des belles matières. C’est sans doute cet amour pour les belles matières qui est d’ailleurs le socle fondateur de l’histoire de nos soins, de notre marque et aussi de son nom : DAÏTÈS n’est autre que le dieu inventeur des festins, de quoi offrir un repas somptueux, excellent et abondant pour la peau !  

L’exigence de notre grand-mère pour la qualité de la substance végétale

L’amour pour les belles matières ! Ce parti pris que nous avons adopté et qui nous a conduit tout naturellement à formuler avec des actifs clés nobles et donc issus d’un mode d’extraction préservant toute la richesse biologique de cet actif et de sa substance végétale. C’est cette substance végétale que l’on veut honorer dans chacun de nos soins pour qu’elle offrir le meilleur d’elle-même et permettre ainsi à notre peau une absorption optimale par la peau grâce au biomimétisme. Un art que notre sœur chimiste déploie au quotidien dans la sélection de ces matières premières que ce soit pour sélectionner nos précieuses huiles vierges pressées à froid, ou la variété de nectar de dattes extrait à froid ou encore le terroir de l’Aloe vera pour notre jus frais, etc….

Lumière et éclat de la peau, notre plus beau souvenir d’elle 

Son regard vif et son visage rayonnant jusqu’à ces ses derniers jours. C’est là que nous avons compris à quel point la lumière est fondamentale dans la beauté d’un visage, un visage radieux vous transporte et vous touche, la beauté est là !  

L’héritage passionnel d’autres savoir-faire 

 

Et on a eu envie de partager d’autres jolies histoires de transmission d’une passion dans des domaines complètement différents mais toujours dans l’univers sensoriel. 

Véronique, designer textile est la créatrice de Bianka Leone, marque de textiles et d’objets de décoration. Elle nous parle du monde merveilleux et raffiné de sa grand-mère, sa principale source d’inspiration. 

Maïlys et Jehanne sont deux sœurs créatrices de délicieuses infusions bienfaisantes sous la marque Anteadote. Elles nous confient le rôle de leur grand-mère dans cette aventure entrepreneuriale. 

Christine, héritière du savoir-faire de sa grand-mère et de sa mère, a su mêler leur savoir-faire et leur connaissance intime de la vigne et de l’olivier pour créer et des vins et des huiles d’olive d’exception Château Virant. 

Quel a été le rôle de votre grand-mère dans votre parcours ? 

Véronique : Ma grand-mère était une chineuse poétique, c’est elle qui a éveillé ma créativité. Elle avait le goût des belles choses, des beaux objets et des belles matières ; passionnée par la nature, les fleurs, les oiseaux, elle reste une source d’inspiration inépuisable pour moi qui marque mon travail de création, basé sur un univers végétal. 

Maïlys et Jehanne : Notre grand-mère, qui vit dans les Alpes, a toujours été très sensible aux bienfaits des plantes. Elle nous a transmis, depuis notre enfance, cette sensibilité… tant et si bien que Jehanne est devenue Docteur en Pharmacie spécialisée en Herboristerie et Phytothérapie !  

Christine: Elle a été inspirante, c’était une femme qui ne se plaignait jamais et qui malgré sa charge de travail, restait vive, dynamique et présente. Une mamie Rock and roll et caméléon qui a su jongler entre les travaux des champs et la tenue de sa maison, entre sa vision passéiste de la vie quotidienne et des réflexions très actuelles, entre la soumission des femmes de son époque et une attitude très féministe. 

Quelle est à vos yeux la valeur la plus importante qu’elle vous a transmise ? 

Véronique : Elle m’a transmis le don de savoir se laisser émerveiller par le monde qui nous entoure, à observer et rester toujours ouverte : même les plus petits détails du quotidien peuvent devenir une étincelle pour la création. 

Maïlys et Jehanne : Le respect de la nature, qui s’est transformé chez nous en un véritable engagement écologique, aussi bien dans notre vie quotidienne que dans la marque que nous avons créée.  

Christine: « Le dynamisme et la simplicité. Avec simplicité et avec le sourire, tout peut être dit. La franchise est aussi une valeur qu’elle m’a transmise. Et aujourd’hui, j’use de ces valeurs dans mon intimité comme dans ma vie professionnelle. » 

Quelle est à vos yeux la valeur la plus importante qu’elle vous a transmise ? 

Véronique : Elle m’a transmis le don de savoir se laisser émerveiller par le monde qui nous entoure, à observer et rester toujours ouverte : même les plus petits détails du quotidien peuvent devenir une étincelle pour la création. 

Maïlys et Jehanne : Le respect de la nature, qui s’est transformé chez nous en un véritable engagement écologique, aussi bien dans notre vie quotidienne que dans la marque que nous avons créée.  

Christine: « Le dynamisme et la simplicité. Avec simplicité et avec le sourire, tout peut être dit. La franchise est aussi une valeur qu’elle m’a transmise. Et aujourd’hui, j’use de ces valeurs dans mon intimité comme dans ma vie professionnelle. » 

Quel est votre plus beau souvenir avec elle ? 

Véronique : Je passais des heures à farfouiller avec elle dans ses armoires et tiroirs qui débordaient de petits objets chinés au fil du temps, dentelles, boutons, tissus ou chapeaux ; c’était magique, une véritable chasse aux trésors ! 

Je garde encore aujourd’hui précieusement tous ces trésors, ces « grigris » que parfois elle me donnait, ces souvenirs qu’elle m’a transmis. 

Maïlys et Jehanne  : Tous les endroits magnifiques qu’elle nous a fait découvrir à travers les Alpes ! Elle a un don pour sortir des sentiers battus et prendre les petites routes pour vous faire découvrir des endroits à couper le souffle. 

Christine: Les repas de famille qu’elle orchestrait « tambour battant » ! Elle voulait faire plaisir à tout le monde. Jusqu’à 92 ans, elle m’a enchanté de sa vivacité, elle m’a régalé. Merci Mamie !! 

 

Et finalement si vous cherchez bien, est-ce que chacun de nous n’aurait pas hérité d’une façon ou d’une autre de gouts, de penchants ou d’aptitudes pour un métier, un art ou tout autre occupation ? Alors et si vous rendez hommage à votre grand-mère à l’occasion de sa fête et pourquoi pas lui offrir un moment de partage et de connivence autour d’une tisane de boutons de fleurs d’oranger dans l’atmosphère sensorielle d’une belle bougie.