Hormones et peau : quel impact ?

Hormones et peau : quel impact ?

Agressions extérieures, âge, génétique… Autant de facteurs qui peuvent influer l’état de votre peau. Mais il ne faut pas omettre l’un des facteurs les plus importants : les hormones. Sécrétées à partir de la puberté et jusqu’à la ménopause, ces hormones jalonnent la vie d’une femme, pour le meilleur (et pour le pire…).

On vous l’expliquait dans l’un de nos précédents articles, les hormones jouent un rôle majeur sur la peau avant et pendant la ménopause. Mais n’oublions pas que la ménopause n’est pas la seule période lors de laquelle s’opèrent des bouleversements hormonaux entraînant des modifications cutanées. Puberté, syndrome prémenstruel, cycle menstruel, grossesse… sont autant d’épisodes durant lesquels nos petites hormones atteignent un pic (ou une chute) qui peuvent avoir des répercussions cutanées plus ou moins intenses selon les personnes.

NABILA

Avril 2023

1.Œstrogènes, progestérone, kesako   

Rappelons qu’une hormone est une molécule permettant de véhiculer les messages chimiques dans le corps. Elle est secrétée par une glande du système endocrinien et circule dans l’organisme pour réguler plusieurs fonctions de l’organisme (la croissance, la reproduction, le métabolisme des nutriments, etc..). On retrouve les mêmes hormones chez les hommes et les femmes mais à des dosages différents en particulier pour les hormones sexuelles que sont la testostérone, les œstrogènes et la progestérone.

Chez la femme, les œstrogènes et la progestérone sont sécrétées par les ovaires de la puberté à la ménopause. Autant dire qu’elles rythment une bonne partie de la vie d’une femme. Ces hormones atteignent un pic lors du cycle menstruel ou encore de la grossesse entraînant ainsi des bouleversements hormonaux impactant l’aspect de la peau pendant ces périodes.

  • Les œstrogènes

    Ces hormones sont à l’origine du développement de nos organes féminins. Elles sont sécrétées par les ovaires et se libèrent dès le premier jour du cycle en augmentant progressivement jusqu’à atteindre un pic vers le 14ème jour du cycle et déclencher l’ovulation. Cette production de sécrétions fluides à cette période s’opère pour faciliter la traversée des spermatozoïdes. Après l’ovulation, le taux d’œstrogène chute à nouveau pour retrouver son niveau habituel.

  • La progestérone

    Elle va de pair avec les œstrogènes en prenant le relais après l’ovulation pour préparer une potentielle implantation d’un ovule fécondé. Elle atteint donc un pic après l’ovulation juste quelques jours avant de chuter à nouveau pour permettre au mucus utérin de s’épaissir et faire ainsi barrière aux éventuelles bactéries mettant en danger une grossesse naissante. 

En cas d’absence de grossesse, ces deux hormones chutent pour atteindre le taux le plus bas lors du cycle menstruel.

2. Les œstrogènes, hormones de l’hydratation et de la charpente

Les œstrogènes ont une action globale sur l’organisme puisqu’ils participent à retenir le sodium et l’eau tout en favorisant la synthèse de protéines. Ils jouent un rôle majeur dans l’hydratation de notre peau en boostant la production d’acide hyaluronique et du collagène ; cette protéine clé dans le maintien de la consistance et de la souplesse de la peau constitue la charpente de notre corps.

Les niveaux d’œstrogènes diminuent tout au long de la vie avec une baisse plus régulière avec l’âge. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, à partir d’un certain âge, la peau à tendance à être plus sèche, moins lisse et moins ferme. Les rides apparaissent, la peau se relâche et perd sa souplesse. C’est l’une des conséquences de la baisse de la production d’œstrogènes qui atteint une chute importante au moment de la préménopause et de la ménopause auxquelles se rajoutent bien sûr l’effet de facteurs externes, tels les UV, le tabac ou encore la pollution. Voilà pourquoi, il faut absolument veiller à apporter le plus grand soin et attention à sa peau par des soins hautement hydratants et possédant une action ciblée sur la fermeté et la souplesse de la peau. C’est bien dans cet esprit que nous avons mis au point notre sérum Voile Lacté afin d’offrir une hydratation très intense au quotidien.
Sale Off
Voile Lacté - 30ml

Voile Lacté

76.00 €

3. La progestérone, hormone régulatrice

Vous avez probablement déjà entendu la phrase suivante « J’ai la peau grasse et des boutons commencent à apparaitre sur le visage, je vais bientôt avoir mes règles… ». Eh bien sachez que ce n’est ni une légende, ni une idée reçue !

En effet, sous l’action des progestérones la production de séborrhée va s’intensifier. Le sébum va se densifier et occuper le terrain afin de faire barrière aux indésirables bactéries et autres contaminations.

C’est la raison pour laquelle vous pouvez voir apparaître quelques petites imperfections sur votre peau pendant cette période. Afin de les réguler, privilégiez des soins qui sauront réguler le sébum et apaiser l’inflammation comme notre lotion Pure Merveille ou notre sérum Elixir Bonheur. Ce concentré d’huiles vierges anti-inflammatoires et non comédogènes purifiera votre peau et apaisera les rougeurs et irritations. Ses huiles essentielles de romarin et de lavande seront également d’un grand secours grâce à leurs propriétés antifongiques et antibactériens. Note masque Sève Divine est aussi fortement conseillée à cette période grâce notamment à sa teneur en argile blanche. Cet actif possède l’extraordinaire capacité d’absorber toutes les toxines de la peau et de la recharger en minéraux.

Sale Off
Élixir Bonheur - 15ml

Elixir Bonheur

62.00 €
Sale Off
Sève Divine - 50ml

Sève Divine

54.00 €
Sale Off
Pure Merveille - 200ml

Pure Merveille

29.00 €

4. Hormones et taches brunes

Comme développé dans l’un de nos précédents articles, les taches pigmentaires peuvent avoir diverses origines : vieillissement cutané, expositions répétées au soleil sans protection, tabac… Mais elles peuvent aussi naître d’un dérèglement des hormones féminines (progestérone et œstrogènes) qui génèrerait une surproduction de mélanine donnant place à un « mélasma » avec donc l’apparition de grandes taches brunes à plusieurs endroits du visage. Le mélasma, aussi appelé « masque de grossesse » engendre une hyperpigmentation du visage survenant dans la plupart des cas (45% à 75% des femmes se disent concernées) durant le second trimestre de la grossesse. Cette hyperpigmentation serait selon certaines études susceptible de toucher de manière plus importante les femmes ayant pris une pilule contraceptive.

Vous l’aurez compris, on ne peut pas faire grand-chose contre les hormones, mais certains soins cosmétiques, peuvent atténuer l’intensité des tâches ou prévenir leur apparition comme notre sérum éclaircissant et uniformisant Voile Lacté.

5. Stress et imperfections cutanées

Les effets du stress peuvent se faire ressentir sous différentes formes au niveau de l’organisme. Qui n’a jamais eu quelques petits boutons à l’approche d’un événement important ou par manque de sommeil ?

Là aussi, les hormones ont leur rôle à jouer, et plus particulièrement le cortisol. Cette hormone est sécrétée en grande quantité par le corps en situation de stress et entraine une stimulation de la production de sébum, raison pour laquelle lorsque vous êtes stressé(e), il est fréquent de voir les imperfections pointer le bout de leur nez.

Bonne nouvelle cependant, le taux de cortisol peut facilement revenir à la normale permettant à ces imperfections de s’effacer rapidement. Une bonne nuit de sommeil et/ou une bonne activité physique permettront d’évacuer tout le stress accumulé. Nous ne pouvons donc que vous conseiller de réguler ce taux car, à terme, cette hormone stimule également la dégradation du collagène, protéine garante de la fermeté et souplesse de votre peau…


Vous l’aurez compris, les hormones ont un rôle majeur dans la santé et la beauté de votre peau. Si on ne peut pas y faire grand-chose car leurs conséquences sont naturelles, on peut néanmoins en apaiser les symptômes cutanés avec des soins cosmétiques.