Tips pour une belle peau tout l’été

Quel meilleur moment que l’été et sa douce chaleur réfléchissante pour profiter des rayons du soleil. Stressée par les premiers rayons dorés et les méfaits de la chaleur sur la circulation, la peau aurait bien mérité d’être préparée pour montrer son plus beau visage. Alors, plutôt que de lui demander de courber l’échine face à cet hélianthe sucré, voici tous les tips à suivre pour promettre à notre organe externe de prendre des couleurs et de se relaxer dans les meilleures conditions.  

Et contre toute attente, les soins et cosmétiques ne sont pas les seuls à entrer en compte dans ce processus. Alimentation, massages, hydratation, gommages, tout y passe pour enfin délester la peau de sa nostalgie hivernale et profiter pleinement d’un beau teint doré.  

D’abord tout savoir pour choisir son filtre solaire    

L’écran solaire est le b.a.-ba accompagné d’un chapeau à longue visière ! Quoiqu’il en soit, une fois au soleil, une protection solaire est indispensable pour se protéger contre les rayons UVA et UVB bien nocifs pour notre jolie peau et en particulier les UVA qui, en pénétrant plus en profondeur, accélèrent davantage le vieillissement prématuré de notre peau. 

Pour choisir sa crème solaire, il ny a pas que l’indice de protection qui compte. La mention des UV, la durée d’utilisation optimale et les filtres utilisés sont tout aussi importants. 

Commençons par le facteur de protection solaire FPS (ou SPF en anglais). Cet indice, qui n’exprime que le niveau de protection des UVB, reflète le pourcentage de transmission de la quantité d’UV non filtrée. Ainsi un indice SPF 25 signifie que 100/25 donc une quantité de 4% des UVB demeure non filtrée. Ainsi une protection totale n’existe pas puisqu’un indice SPF 100 signifie qu’il reste tout de même 1% d’UVB non filtrés.  
Quid maintenant de la protection UVA puisque l’objectif reste une protection à large spectre. Elle doit correspondre au minimum à un tiers de la valeur du SPF. Ainsi pour un SPF de 30, donc une protection UVB de 30, la protection UVA doit être de 10 au minimum. 

Venons-en maintenant aux filtres solaires autorisés, ils peuvent être physiques ou chimiques et sont répertoriés dans une liste positive définie par les autorités de santé comprenant 25 filtres chimiques et 2 filtres minéraux. Un filtre solaire chimique renferme des molécules de synthèse qui pénètrent dans votre peau pour absorber les UV à la place de votre peau tandis qu’un filtre solaire minéral comprend des microparticules de minéraux inertessouvent de l’oxyde de zinc ou dioxyde de titane, de couleur blanche opaque qui vont agir comme une barrière en réfléchissant les UV. Il est fréquent d’associer plusieurs filtres chimiques et/ou minéraux dans une crème solaire pour pouvoir couvrir le plus large spectre d’UV.  

Le filtre chimique a une texture plus fluide et ne colle pas à la peau contrairement au filtre minéral qui à l’application laisse des traces blanches. Il faut penser à appliquer un filtre chimique au moins 1/2h avant de s'exposer, c'est le temps nécessaire à sa pénétration alors que le filtre minéral a un effet immédiat. Les deux types de filtre peuvent provoquer des réactions d’allergie mais le filtre minéral est de plus soupçonné d’être un perturbateur endocrinien. Il ne faut pas oublier cependant que tous ces filtres solaires finissent dans nos mers et nos océans, leur impact écologique doit donc être pris en compte dans votre choix. Les molécules des filtres chimiques détériorent les micro-algues contenues dans les tissus coralliens tandis que les particules des filtres minéraux de taille de l’ordre du micron n’affectent pas les coraux. Mais ils ne les affectent pas tant que la taille de microparticules reste de l'ordre du micron ! Or pour éliminer les traces et marques blanches de ces microparticules et les rendre transparents et plus protecteurs, les laboratoires font appel aux nanotechnologies et c’est là que l’impact sanitaire et écologique sur nos océans va devenir néfaste. En effet, sur le plan sanitaire les nanoparticules sont controversées car soupçonnées d’endommager l'ADN et d’être cancérogènes tandis que sur le plan écologique leur impact désastreux sur les océans est bel et bien démontré.  
Depuis 2013, Il est obligatoire d’indiquer l’éventuelle présence de nanoparticules sur les emballages : la mention (nano) est d’ailleurs spécifiée dans la liste INCI du produit concerné.  
 
Ainsi vous avez toutes les informations pour choisir en connaissance de cause. Dans tous les cas, après vos bains de mer, pensez à bien éliminer toutes traces de filtre minéraux à l’aide de notre Huile démaquillante Philtre sacré ou notre lotion démaquillante Pure Merveille. 

Préparer sa peau pour un bronzage au top !   

Une peau lisse et gommée  

Un mauvais bronzage se résume notamment par un hâle irrégulier, dû en partie aux peaux mortes accumulées à la surface de la peau qui l’étouffent, limitent la pénétration des crèmes solaires et donc la protection de votre peau. C’est là qu’intervient l’exfoliant ou le gommage, à réaliser tant sur le visage que sur le corps. Attention seulement à bien le choisir en fonction de la partie à exfolier. La peau du visage étant plus fragile et fine, il convient de s’orienter vers un exfoliant toute en douceur, non abrasif et à grain très fins.  Riche en jus frais d’aloe vera et miel, notre Doux exfoliant aux Polyphénols Pépite de la Palmeraie veillera à laisser une peau exfoliée et très bien hydratée. De plus, sa richesse en polyphénols est un atout majeur pour contrer l’oxydation de vos cellules par les rayons solaires. Délestée de sa peau de croco, celle-ci est fin prête à recevoir le soleil, pour le meilleur et surtout pas pour le pire.  

Pour débarrasser la peau de ses toxines, l’argile reste un excellent actif car il a la capacité d’échanger ses minéraux contre les toxines de la peau. Un bon masque à l’argile sera le bienvenu en cette période de chaleur pour désobstruer les pores et reminéraliser la peau. Notre masque lumière Sève Divine de Dattes fera parfaitement l’affaire et même un peu plus car il luttera contre l’oxydation de vos cellules pour les rayons solaires.   

Une alimentation sur-mesure  

Côté alimentation, pour lui offrir ce teint halé tant attendu, les aliments riches en carotène et vitamine A ont la côte ! Carottes, abricots, mangues ou encore dattes pour ne citer qu’eux seront les bienvenus dans vos assiettes le temps de la préparation et participeront à l’évolution de votre bronzage.  

En cette période particulière de canicule, évitez les expositions prolongées au soleil. Nous n’insisterons jamais assez sur la nécessité de bien boire, d’humidifier les avant-bras et les jambes et surtout rester dans un endroit bien ventilé et frais pendant les heures les plus chaudes.