Menopause will not have my skin... nor yours!

LA MÉNOPAUSE N'AURA PAS MA PEAU .... NI LA VÔTRE !

La ménopause est une étape délicate dans la vie d’une femme. Apparaissant en moyenne à 51 ans, elle a des effets à la fois émotionnels et physiques qu’il faut alors comprendre pour mieux vivre la ménopause. Cette dernière ne se résume pas seulement aux bouffées de chaleur, à la prise de poids ou aux troubles de l’humeur. En effet, comme toutes les variations hormonales que la femme connaît tout au long de sa vie, la ménopause a également des impacts sur la peau. Mais comment la ménopause affecte-t-elle votre peau ? A travers cet article, nous vous aidons à mieux comprendre les changements qui s’opèrent et à adopter les bons gestes pour conserver une belle peau à la ménopause. 

NABILA

Février 2019

1. LA MÉNOPAUSE : DÉFINITION ET SYMPTÔMES 

La ménopause correspond à l’arrêt définitif du cycle ovarien et ainsi à l’épuisement de la réserve d’ovocytes présents dans les ovaires. Le corps de la femme fait donc face à un effondrement du taux d’œstrogènes. Le diagnostic de la ménopause est établi suite à l’absence de règles observée pendant un an. Lorsque l’on parle de « ménopause », nous oublions souvent les 2 périodes de transition qui précédent l’arrêt définitif des règles : 


la préménopause est la période de dérèglement qui précède la ménopause et où apparaissent les premiers symptômes (bouffées de chaleur, acné ou hyperpilosité se traduisant par des poils drus surtout au-dessus de la lèvre et sur le menton) ; 


la périménopause englobe la préménopause et l’année suivant l’arrêt des règles. Les sécrétions hormonales sont irrégulières et évoluent de façon imprévisible. C’est à cette période, plus ou moins longue, que s’observent les premiers symptômes et les modifications de l’apparence (relâchement de la peau, prise de poids…). 

2. LES IMPACTS DE LA MÉNOPAUSE SUR LA PEAU  

L’arrivée de la ménopause s’accompagne d’un bouleversement hormonal : la diminution progressive de la production d’œstrogènes - oestradiol - et de progestérone. Si ce sont avant tout des hormones sexuelles, elles jouent toutefois un rôle au niveau de la peau en contribuant à son hydratation, sa souplesse, sa régénération et sa fermeté. 

La carence en œstrogènes et en progestérone a donc des répercussions sur la santé et la beauté de la peau. Ces modifications sont profondes et non passagères. C’est pourquoi il est important de comprendre les changements sur votre peau pour agir en conséquence.  

2.1 PERTE D’HYDRATATION, D’ÉLASTICITÉ ET DE FERMETÉ   

Nombreux sont les symptômes cutanés liés à la ménopause. Au fil du temps, la structure de la peau évolue. La perte d’hydratation, d’élasticité et de fermeté est souvent l’un des premiers changements visibles. La diminution progressive de synthèse de collagène et d’élastine, due à la baisse des oestrogènes, se traduit par un tissu dermique moins dense, des rides plus profonds et l’apparition de taches brunes de vieillissement. La chute de l’œstradiol, un type d’œstrogènes moteur dans l’hydratation générale des tissus, entraine une baisse de la teneur en eau du derme et en acide hyaluronique. Elle perd donc de sa capacité à retenir l’eau. A ceci vient s’ajouter un processus de cicatrisation bien moins efficace en raison de la chute des œstrogènes qui jouent un rôle indirect dans le processus de cicatrisation et de renouvellement cellulaire.  

2.2 La peau devient plus sèche

Avec la ménopause, vous l’avez compris, la peau devient moins souple, moins épaisse, plus squameuse, rugueuse et sèche. Elle tiraille, démange et requiert des soins particuliers et spécifiques. Ces symptômes sont provoqués par un fonctionnement moins performant des acides gras. En effet, ils font partie intégrante des membranes cellulaires, assurent la cohésion des cellules et l’étanchéité de l’épiderme. En déficit après 50 ans, les acides gras parviennent alors plus difficilement à maintenir l’hydratation et à jouer leur rôle d’effet barrière de la peau. Les femmes ménopausées observent alors une évolution de leur type de peau : la peau sèche devient très sèche et la peau grasse devient sèche. A noter que les peaux noires subissent moins cet effet car elles sont plus épaisses, plus denses et plus résistantes que les peaux claires. Enfin, en raison de la diminution progressive des sécrétions sébacées due à une atrophie des glandes sébacées et sudoripares, la lumière est moins bien réfléchie, laissant apparaître une peau plus terne et plus sèche.  

2.3 DES PROBLÈMES DE PEAU PEUVENT APPARAÎTRE

Enfin, d’autres problèmes de peau, provoqués par les variations hormonales, peuvent être observés à la ménopause : acné, rosacée, poussées de boutons… 

Les œstrogènes et la progestérone régulent chez la femme la production d’androgènes, ces hormones mâles qui stimulent la production de sébum. La diminution des hormones féminines, qui jouaient leur rôle régulateur, a donc pour effet de favoriser l’acné et la séborrhée. 

3. LES SOINS DE LA PEAU À PRIVILÉGIER    

Prendre soin de sa peau devient plus que primordial. Une fois vos problèmes de peau identifiés, vous devez adopter une routine de soins ciblée. 

3.1 CHOISISSEZ DES SOINS RICHES ET HYDRATANTS

Sans hydratation, votre peau ne peut retrouver sa souplesse, sa luminosité et son éclat ! Privilégiez des crèmes enrichies en acide hyaluronique ou encore en Acides Gras Essentiels (Oméga 3 et 6). En plus de consolider la fonction barrière de votre peau et empêcher la perte en eau, ces boucliers jouent un rôle anti-inflammatoire très important à cette période de vie. Vous pourrez ainsi limiter la perte d’élasticité et de souplesse et garder un teint net et pur. Notre crème intense well-aging, par exemple, est un soin intense anti-âge qui associe les bienfaits de la sève de dattes à ceux de l’huile de pépins de figue de barbarie et de l’acide hyaluronique.

Ange Sensationnel

78.00 €

La figue de barbarie est l’actif de choix pour sa richesse en Acides Gras Essentiels. Plus que jamais il devient essentiel d’utiliser un sérum dont la concentration en actifs est toujours plus importante qu’une crème. Votre soin ne doit pas seulement être hydratant ou antioxydant mais doit contenir des actifs à vocation complémentaire pour obtenir un effet décuplé de leur synergie d’action. 

3.2 APPORTEZ UN MAXIMUM DE NUTRIMENTS À VOTRE PEAU

L’hydratation doit être associée à un bon apport en nutriments : antioxydants, acides gras essentiels, vitamines, minéraux et oligo-éléments. La vitamine E, par exemple, préserve les cellules du vieillissement prématuré, stabilise la structure des membranes cellulaires, hydrate et active la microcirculation cutanée. 

C’est pourquoi nous l’intégrons systématiquement dans nos soins anti-âge. Pensez également à appliquer régulièrement un masque « antioxydant » et/ou « hydratant » pour veiller à compenser la perte de nutriments. 

3.3 FAVORISEZ LA RÉGÉNÉRATION CELLULAIRE 

A partir de la ménopause, le processus de renouvellement cellulaire (qui intervient par cycle de 21 jours) est ralenti d’environ 40 %. Pensez à exfolier votre peau pour doper l’action de vos soins. L’exfoliation a pour but de débarrasser la peau de toutes ses cellules mortes, responsables de la perte d’éclat et de l’absorption des soins. Choisir un exfoliant qui à la fois élimine les cellules mortes et stimule la régénération cellulaire est donc judicieux.  

Privilégiez les exfoliants non abrasifs et naturels, à l’action à la fois exfoliante et nutritive. A la ménopause, la peau devient très fine et sa protection est moins bien assurée. Privilégiez des soins qui protègent votre film hydrolipidique, cette première barrière de la peau. A cet effet, le jus d’Aloe vera est une merveille ! 

Pépite de la Palmeraie

47.00 €

4. LES BONNES RÈGLES À SUIVRE    

En complément de l’application de soins sur votre peau, certains gestes et quelques règles peuvent aider votre peau durant la période délicate de la ménopause. 

4.1 ADAPTEZ VOTRE ALIMENTATION À LA MÉNOPAUSE

Augmenter sa consommation de protéines, par exemple, permet d’assurer le maintien de la masse musculaire et du tissu osseux, d’aider à la réparation des cellules endommagées par les radicaux libres et d’assurer la synthèse des différentes fibres composant la peau, comme le collagène. Idéalement, privilégiez les viandes peu grasses, le poisson, les œufs, les céréales et les légumineuses. De plus, les produits riches en Oméga 3 et 6 sont très importants pour réguler l’inflammation. Ces Oméga permettent également une bonne oxygénation des cellules. Vous les trouverez en grande quantité dans l’huile de colza, de noix, de soja et de lin. 

4.2 L’ACTIVITÉ PHYSIQUE EST IMPORTANTE À LA MÉNOPAUSE

Ne négligez pas l’activité physique à la ménopause. En effet, le sport montre des effets positifs sur l’élasticité et la fermeté de la peau. Il active la circulation sanguine, favorise l’élimination des toxines et libère du stress, souvent responsable de poussées d’acné. 

4.3 N’OUBLIEZ PAS LES CHEVEUX ET LES ONGLES !

Les cheveux et les ongles ont eux aussi besoin d’un apport en oligo-éléments, acides gras essentiels et fibres car la kératine, leur protéine de base, souffre de la ménopause. Les ongles se dédoublent, se fragilisent et cassent. Les cheveux, quant à eux, sont plus secs, plus cassants et plus ternes. 

La levure de bière et la spiruline sont d’excellents fortifiants pour cheveux et ongles. Pensez également à hydrater régulièrement vos mains et à les protéger du froid et du contact avec les produits ménagers. 

4.4 MASSEZ VOTRE VISAGE POUR DOPER LA CIRCULATION

En raison d’une plus grande décharge d’adrénaline et de cortisol dans le sang durant la période de périménopause, la circulation sanguine se fait moins bien. C’est donc le moment ou jamais d’adopter la bonne gestuelle de massage pour doper la circulation !  
Le massage, à condition qu’il soit bien fait, stimule les échanges cellulaires et initie la division cellulaire. Prenez plaisir à vous masser et n’hésitez pas à en faire un rituel du soir. Optez pour des sérums à base d’huiles vierges qui facilitent le massage et gorgeront en même temps votre peau en actifs.  
Nous avons interrogé Fabienne Crocq, spécialiste du massage facial et fondatrice du programme Yksilö « Osez votre bien être ». Voici ses conseils : 

« En rentrant dans la période de périménopause ou de ménopause, il est important d’entretenir la tonicité de sa peau, afin de conserver un bel ovale du visage et une peau lisse. L’automassage agit sur la circulation sanguine et lymphatique. Pratiqué régulièrement, il booste l’éclat du teint et défroisse les tissus. Voici quelques gestes à suivre pour un massage du visage agréable et efficace : 

ETAPE 1

Pratiquez des petits pincements jacquet sur l’ensemble du visage et du cou afin d’activer la circulation sanguine de l’épiderme. Après quelques minutes, les tissus sont revascularisés, le teint réoxygéné devient rose et frais. Ces pincements sont idéaux avant un massage liftant.

ETAPE 2

Appliquez ensuite un sérum huileux sur l’ensemble du visage et du cou en réalisant des manœuvres lentes, appuyées et ascendantes qui partent du menton vers les tempes. Cela aura pour effet de lifter et de redessiner l’ovale du visage. Pratiquez ensuite cette même gestuelle en partant des pommettes vers les tempes afin de regalber les joues.

ETAPE 3

La zone du contour yeux demande beaucoup d’attention car elle est 15 fois plus fine que le reste du visage. Il est donc important d’utiliser pour cette zone des gestes plus doux et plus légers ».

Découvrez en images comment réaliser cette gestuelle... Et comme toujours, si vous êtes concerné(e) par ce sujet et souhaitez avoir plus d'informations, nous restons à votre disposition pour vous proposer un rendez-vous conseil avec nos expertes du soin de la peau ! 

Prenez rendez-vous ici


Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé(e) de nos articles !

* champs obligatoires