Notre complément alimentaire, une mine d’or pour une bonne mine !

En pleine expansion, le marché des compléments alimentaires à visée « cutané » c’est-à-dire destinés à améliorer la beauté et la santé de la peau depuis l’intérieur, ne cesse de croître chaque année. Ces produits, dénommés nutricosmétiques, deviennent aujourd’hui partie intégrante de la cosmétologie. Près d'un adulte sur cinq en consomme le plus souvent sous forme de cure au moins une fois dans l'année en hiver ou en automne.

Tout comme notre corps, notre peau a besoin en effet d’un apport conséquent et équilibré en micronutriments pour exercer correctement ses fonctions physiologiques. Il est donc évident que la micronutrition, qui agit depuis l’intérieur, joue un rôle dans l’intégrité et la santé de la peau d’une intensité qui ne peut être équivalente à un produit cosmétique. Mais pourquoi les compléments deviennent-ils si populaires ? qu’est-ce qui motive cet engouement ? et comment nous nous inscrivons dans cette démarche avec notre nouvelle offre de complément alimentaire ? voyons cela ensemble !

Pourquoi cet engouement pour les compléments alimentaires ?

 La baisse de la richesse nutritionnelle de nos fruits et légumes est un fait avéré aujourd’hui. Elle est liée à plusieurs facteurs et notamment à l’appauvrissement de nos terres en minéraux due à une agriculture intensive. A cela  se rajoute, la consommation plus importante d’aliments raffinés. Peu de personnes savent que le sucre ou la farine ne sont pas naturellement blancs ! Pour éviter la pénurie durant la première guerre mondiale, les industriels ont eu recours aux  techniques de raffinage qui permettent une longue durée de stockage sans altération de plusieurs aliments. Mais ces derniers ont fait perdurer par la suite cette pratique avantageuse sur le plan logistique et financier au détriment de la qualité nutritive des aliments. Cette perte de nutriments entraine à son tour une moins bonne absorption des aliments. En effet, notre organisme assimilera moins bien un pain à la farine blanche qu’un pain à la farine complète. Les compléments alimentaires sont ainsi venus répondre à cette carence et très vite, un cadre a dû s’imposer pour les définir et circonscrire leur rôle puisqu’ils doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et ne pas être utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié et équilibré. Ils ne doivent donc en aucun cas se substituer aux aliments courants.

Le complément alimentaire, un concept bien cadré

Le concept de complément alimentaire a été défini la première fois en 2002 par une directive du Parlement européen.

En France, un complément alimentaire est défini comme « une denrée alimentaire dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constitue une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses…destinées à être prises en unités mesurées de faible quantité ».

Les compléments alimentaires doivent être vendus sous la forme de doses avec une unité de prise définie et de faible quantité. Les nutriments, substances et plantes pouvant entrer dans leur composition sont listés et très cadrés par la réglementation française et doivent avoir un but nutritionnel ou physiologique. L’étiquetage des compléments alimentaires est très cadré. Seule une liste d’ingrédients entrant dans la composition des compléments peut revendiquer une allégation dite de santé officiellement autorisée par la réglementation. Dans notre cas, cela concerne seulement ces ingrédients de notre compléments : vitamine E et C, zinc et pensée sauvage. Cette liste est régulièrement enrichie.

Les allégations des compléments alimentaires sont aussi très cadrées et relèvent du même règlement que celui qui définit la notion d’allégation de santé. Elles doivent toujours être replacées dans le contexte général de l’alimentation et ne doivent pas encourager la consommation excessive d’un complément alimentaire au détriment des autres aliments.

Il faut savoir qu’il s’agit d’un produit qui vient en complément et pas en remplacement de notre nutrition. Il faut garder également à l’esprit que l’excès de certains ingrédients peut être toxique,  c’est la raison pour laquelle les concentrations des ingrédients doivent rester en dessous des apports nutritionnels recommandés.

La commercialisation est soumise à un accord préalable auprès de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Il existe en France un dispositif national de nutrivigilance, un système de veille sanitaire qui a été confié à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) qui permet de surveiller la sécurité des compléments alimentaires ; des nouveaux aliments ou ingrédients ; des aliments ou boissons enrichis en substances à but nutritionnel ou physiologique (vitamines, minéraux, acides aminés, extraits de plantes…) et des produits destinés à l’alimentation de populations particulières (nourrissons, sportifs, patients souffrant d'intolérance alimentaire, …).

Comment nous avons formulé le complément alimentaire « Mine Radieuse ?

 Pour être honnêtes, lorsque nous avons décidé de lancer notre marque et de réinscrire dans la modernité les formules apothicaires de notre grand-mère, nous n’avions pas le projet de lancer des compléments. Nous n’imaginons pas une seule seconde « sa bouille » si on lui annonçait aujourd’hui le lancement de Mine Radieuse.

Mais il est un fait que c’est un besoin croissant et que vous avez été nombreuses à nous le réclamer. Nous avons alors décidé de se lancer et très vite l’idée s’est imposée à nous de proposer un complément simple mais efficace pour illuminer et assainir la peau et retarder son vieillissement prématuré.

A cet effet, la vitamine C et E, le zinc et l’acide hyaluronique sont, vous verrez par la suite, les basiques incontournables que nous avons décidés de compléter par ces petites merveilles que sont la poudre des graines de roucou, la poudre de cladodes de figue de barbarie et l’extrait des parties aériennes de pensée sauvage pour illuminer et assainir davantage la peau. Voyons ce qu’il en est ! 

La poudre de graine de roucou

La poudre de roucou est très riche en caroténoïdes et en particulier en bixine - en moyenne 300 fois plus de bixine, que la carotte ne contient de bêta-carotène ! Les caroténoïdes absorbent l’énergie lumineuse, stimulent la production de mélanine et réduisent la formation des radicaux libres, ces corpuscules responsables du vieillissement prématuré de la peau.

Cette poudre aide à maintenir une peau saine et à la photoprotection contre les UV. Elle vous donnera ce joli tient hâlé grâce à sa richesse en caroténoïdes

L’extrait des parties aériennes de la pensée sauvage

Cette jolie fleur est particulièrement recherchée pour sa capacité à maintenir une peau saine. Elle contient des coumarines, des tanins, des caroténoïdes, des saponines, des flavonoïdes et des dérivés salicylés qui lui confèrent des vertus thérapeutiques connues pour traiter les inflammations comme l’eczéma, l’impétigo, l’acné et le prurit

Elle est particulièrement précieuse pour les peaux sèches.

La poudre de cladodes de figue de barbarie

Cette poudre est particulièrement prisée pour sa richesse en antioxydants – flavonoïdes – qui luttent contre le vieillissement prématuré et en acides aminés qui aident la peau à rester souple et élastique.

L’acide hyaluronique

Vous saurez tout ici mais sachez que l’hydratation de la peau grâce à cet actif clé va davantage booster l’absorption des autres ingrédients.

Le zinc

C’est un micronutriment essentiel, c’est-à-dire qu’il ne peut pas être synthétisé par le corps et doit donc être apporté par l'alimentation. Les principales sources en zinc sont les viandes, les poissons, fruits de mer mais aussi certains végétaux et céréales.

C’est un oligo-élément antioxydant très puissant qui protège contre le photo-vieillissement.

Le zinc rééquilibre la production de sébum et purifie la peau tout en aidant sa cicatrisation. Il soulage les démangeaisons et l’acné. Il intervient dans la croissance et la multiplication cellulaire et est donc indispensable à la synthèse du collagène.

La Vitamine C

Contrairement aux humains, la plupart des animaux et des plantes ont la capacité de synthétiser la vitamine C. Une alimentation normale en fruits et légumes (45 mg/j), couvre près de la moitié déjà des besoins quotidiens de la vitamine C.

La vitamine C est un antioxydant puissant. Elle limite ainsi l’hyperpigmentation et les taches induites par les UV. La vitamine C participe à la synthèse du collagène et augmente l'élasticité, la fermeté et l'hydratation de la peau.

La Vitamine E

La vitamine E est présente dans l’alimentation et surtout dans les huiles végétales vierges, les fruits oléagineux, les céréales complètes mais on la trouve également dans quelques fruits et légumes ou encore les œufs.

Elle est présente en forte concentration dans les membranes cellulaires, c'est l'antioxydant soluble dans la membrane lipidique le plus important dans le corps. Elle a un rôle photo-protecteur et lutte contre le vieillissement prématuré et la sécheresse de la peau. Elle facilite la cicatrisation des plaies.

La vitamine E et la vitamine C travaillent en synergie, raison pour laquelle nous les avons associées dans note produit.

Alors maintenant que vous savez tout, nous avons hâte de lire vos avis et de répondre à vos questions. Commencez votre cure pour profiter d’une Mine Radieuse pour les fêtes et pensez surtout à prendre votre gélule le matin avant le petit déjeuner.