Vai al contenuto

Carrello

Il tuo carrello è vuoto

Comment notre peau s'hydrate-t-elle ?

Le froid glacial de l’hiver a pris place, avec ses conséquences dommageables sur l’hydratation de notre peau. D’autres facteurs tels que le vent, la fatigue ou encore l’exposition solaire en montagne viennent aggraver la déshydratation. Cela génère une perte de souplesse, de fermeté, de luminosité et de tonicité. La peau est alors rugueuse, terne, flétrie, plus ridée, voire enflammée. Et vos soins cosmétiques ne peuvent plus et ne font plus leurs effets escomptés.   


L’hydratation devient donc à cette période un geste de base plus que jamais indispensable et ce à tout âge. Les mécanismes d’hydratation de l’épiderme ne sont pas simples. Leur mode d’action passe par le contrôle de la perte en eau, par la rétention de l’eau et par la perméabilité de nos cellules à l’eau.


Voyons ensemble ces mécanismes d’hydratation qui vous permettront de comprendre l’importance d’hydrater votre peau jour et nuit. Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de préciser que, quel que soit le type de peau (sèche, mixte ou grasse), le besoin d’hydratation est toujours indispensable. Cela dit, les peaux sèches nécessitent l’apport de gras via des soins hydratants à la texture riche et nutritive tandis que les peaux mixtes voire grasses auront plutôt besoin de soins hydratants à la texture légère avec des actifs émollients ou sébo-régulateurs.   

NABILA

Janvier

2024

1. préserver les lipides épidermiques

Ces lipides sont un mortier gras qui cimentent les briques que sont nos cellules entre elles. Ils créent ainsi un mur presque étanche - laissant toutefois pénétrer de nombreuses molécules - et empêchent le processus permanent et naturel d’évaporation de l’eau provenant du derme. Ce processus porte le nom de Perte Insensible en Eau (PIE). Cette perte va être plus ou moins intense selon la quantité et la qualité des lipides épidermiques et aussi selon l’épaisseur et l’intégrité de la couche la plus externe de l’épiderme.  


Ces lipides proviennent des cellules qui, lors de la migration des couches basales profondes vers la couche cornée, déversent dans l’espace extra-cellulaire des lipides (cholestérol, céramides, acides gras libres …). Avec l’aide d’enzymes, ils vont jouer ce rôle structural de ciment, permettant la cohésion des cellules et piégeant ainsi l’eau à l’intérieur de la peau. Ces lipides des membranes cellulaires et ceux du film hydro-lipidique régulent les flux hydriques et permettent l’hydratation de la peau. Il faut savoir que plus la couche cornée est hydratée et plus elle sera perméable et donc capable d’absorber les actifs de nos soins cosmétiques.  


Les huiles végétales sont les composés lipidiques les plus couramment utilisées dans les soins cosmétiques même si l’on retrouve souvent aussi des beurres, des cires, des acides gras ou encore des esters gras. Les plus intéressantes sont celles riches en Oméga 3 et 6 telles l’huile vierge de pépins de figue de barbarie ou encore l’huile vierge de noyaux d’abricots, toutes les deux présentes dans notre sérum redensifiant et notre crème visage.  


2. renforcer les facteurs naturels d'hydratation 

Il s’agit cette fois d’un mécanisme d’hydratation interne à la cellule. En effet, les cellules de la couche cornée sont constituées de kératine, une protéine fibreuse dont les filaments forment une trame dense. L’eau contenue dans ces cellules se lie à ces filaments grâce à un ensemble de composants appelés les facteurs naturels d’hydratation ou Natural Moisturizing Factors (NMF). Ces derniers sont un mélange de substances hygroscopiques qui contribuent à fixer des molécules d’eau dans la couche cornée. Ils donnent souplesse à la peau et la protègent des agressions extérieures.  

Les acides aminés font partie de ces facteurs naturels d’hydratation. Ils sont d’ailleurs très présents dans notre actif phare, la datte, expliquant notamment son pouvoir hydratant. Vous retrouverez la datte dans notre crème visage, notre crème corps, notre masque lumière, notre doux exfoliant et notre contour des yeux


Les actifs humectants ont également le pouvoir de fixer des molécules d’eau. La glycérine est l’humectant le plus souvent utilisé dans les soins cosmétiques pour une action hydratante prolongée. 


3. agir sur les aquaporines 

Les aquaporines sont des protéines découvertes en 1990 par le biologiste et prix Nobel Peter Agre. Ces protéines forment des canaux qui permettent le passage de l’eau, et pas d'autres substances, à travers la couche superficielle des cellules. Un peu comme un sablier laisserait passer les grains de sable (les molécules d’eau) dans sa partie la plus étroite.  

 

Plusieurs centaines d’aquaporines ont été découvertes à ce jour. Chaque variété possède une localisation tissulaire dans le corps (épiderme, estomac, intestin, rein, cerveau, etc..) et porte le nom d’AQP suivi d’un chiffre. Leur fonctionnement est contrôlé par des hormones, telles que la vasopressine, et peut être inhibé par certains toxiques. Leur fonction est majeure dans le contrôle des flux d’hydratation permettant aux cellules des organes d’absorber, conserver ou rejeter l’eau, tout en évitant l’entrée de molécules indésirables ou la fuite de molécules indispensables.  

 

L’extrait de graines d’acacia, présent dans notre sérum hydratant "Voile Lacté", est un concentré de peptides (signaux d’alerte) issus de l’acacia qui est bio-mimétique (mime sa stratégie naturelle) et qui a pour action de restaurer l’aquaporine et donc de permettre la distribution de l’eau dans nos cellules. 


4. stimuler la synthèse de glycosaminoglycanes (GAG) 

65% à 70% de notre corps est composé d’eau. On retrouve cette même teneur dans notre peau mais avec des différences importantes entre les différentes couches. En effet, l’hypoderme contient 20 % d’eau, le derme 80 %, l’épiderme 60 % et la couche cornée 10 % ! Le derme est donc le réservoir d’eau le plus important dans la peau. Cela dit, cette eau est "non-mobilisable" car contrairement à l’eau « libre », elle est fixée au derme par des grosses molécules (les glycosaminoglycanes) et ne peut donc s’évaporer.


L’acide hyaluronique fait partie de ces molécules et est capable de fixer jusqu’à 1000 fois son volume en eau. Il occupe ainsi abondamment l’espace entre les cellules. Malheureusement, avec l’âge sa production par le corps ne cesse de diminuer et un corps de 50 ans ne possède plus que la moitié de la quantité présente à l’enfance. L’acide hyaluronique existe sous forme de 3 poids moléculaire. Plus son poids sera faible et plus il pourra pénétrer en profondeur. Notre crème intense "Ange Sensationnel" comprend un acide hyaluronique de bas et moyen poids moléculaire. 

 

Vous avez ainsi un éclairage sur tous les mécanismes d’hydratation de la peau. Il faut enfin savoir que l’hydratation du visage peut être optimisée par l’utilisation d’un produit nettoyant très doux, non asséchant, avant l’application du soin. Enfin, l’application d’une lotion comme "Pure Merveille" permet d’hydrater et d’apaiser les peaux déshydratées, souvent irritées. 

Sale Off
Ange Sensationnel - 50ml

Crème intense

"Ange Sensationnel"

82.00 €
Sale Off
Pleine Lune - 50gr

Poudre nettoyante

"Pleine Lune"

35.00 €
Sale Off
Pure Merveille - 200ml

Lotion multi-actions

"Pure Merveille"

29.00 €

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé(e) de nos articles !

* champs obligatoires