La ménopause, une opportunité pour une nouvelle conscience de la beauté ?

La ménopause, une opportunité pour une nouvelle conscience de la beauté ?  

Pré-ménopause, ménopause, post-ménopause, voilà autant de termes pour évoquer une période marquante de la vie féminine, une traversée qui, à l’instar de l’adolescence, fait « grandir » et ouvre les portes d’une nouvelle étape de vie. Ainsi avec l’allongement continu de l’espérance de vie - la femme gagnerait environ 8 ans de vie d’ici 2070 - une nouvelle vie prometteuse, représentant 1/3 de la vie d’une femme, s’ouvre à un âge où elle jouit encore pleinement d’une bonne santé physique ! Pour autant la traversée n’est pas facile avec des bouleversements conséquents au niveau moral et physique que seule la moitié des femmes osent partager avec leur partenaire. Les symptômes de la ménopause sont très nombreux avec la prise de poids, les bouffées de chaleur, les troubles de l’humeur et du sommeil, la baisse de la libido, le risque accru de développer certaines maladies et bien sûr le vieillissement accéléré de la peau. Comment se traduisent ces bouleversements sur la peau ? Nous vous proposons de parcourir cela ensemble et de partager avec vous notre approche pour renouer autrement avec son corps dans le bonheur et la bienveillance !  

NABILA

Avril 2022

1. Quels sont les effets de la ménopause sur la peau : terne, sèche, ridée, etc.. ?

Tout d’abord, rappelons que la ménopause a une définition bien cadrée. Elle signe l’arrêt des menstrues observé sur une période de 12 mois et tire son origine du mot grec mênos (mois) et du mot pausis (cessation). Elle se matérialise notamment par une chute importante du niveau d'œstrogènes et de progestérones dans le corps. Au niveau de la peau, cette baisse se traduit par : 

  • UNE DÉFAILLANCE DU FILM HYDROLIPIDIQUE

    ce bouclier protecteur des réserves en eau, la peau n’a alors plus la capacité de retenir l’eau. 

  • UNE DÉFICIENCE EN LIPIDES ÉPIDERMIQUES

    ces acides gras des membranes cellulaires qui cimentent les cellules et assurent l’étanchéité de l’épiderme maintenant ainsi son hydratation. La lumière est alors moins bien réfléchie laissant apparaître une peau plus sèche et plus terne. 

  • UNE DIMINUTION GRADUELLE DE LA SYNTHÈSE DE COLLAGÈNE ET D'ÉLASTINE

    par les fibroblastes qui ne sont plus stimulés en raison du manque d’œstrogènes, la peau perd alors en élasticité, fermeté et densité et les rides prennent place.  

  • UNE DÉGRADATION DE L'ACIDE HYALURONIQUE

    la peau est alors plus sèche, moins ferme et moins lisse.

  • UN RALENTISSEMENT DU PROCESSUS DE CICATRISATION

    et l’apparition de taches brunes de vieillissement.

Et ce n’est pas fini ! Car ces hormones féminines, qui se trouvent en déficience à la ménopause, ne vont plus pouvoir jouer le rôle de régulation des hormones mâles responsables de la sécrétion de sébum, ce qui engendre un terrain favorable à l’acné, à la séborrhée ou encore à l’eczéma.  

 

Il y a enfin une plus grande décharge de cortisol dans le sang qui entraine une production plus importante de radicaux libres responsables du vieillissement cutané. 


Le recours plus fréquent à des soins ultra-hydratants, antioxydants et régénérants est donc une première nécessité. Il s’agira d’apporter désormais une action à tous les niveaux, c’est-à-dire de veiller à bien scruter les ingrédients de vos soins pour choisir :

  • Des huiles et/ou des lotions nettoyantes et démaquillantes contenant de véritables actifs hydratants et apaisants pour venir contrer les imperfections, nourrir le film hydrolipidique et ne pas altérer son pH essentiel au maintien de l’humidité de ce film.  
  • Des crèmes ou sérums riches en acide hyaluronique, pour hydrater et repulper, en actifs dopant la synthèse de collagène et d’élastine, pour assurer le soutien et la cohésion du derme et enfin en acides gras essentiels, céramides, squalène, etc.. pour limiter la perte insensible en eau. Rappelons que les acides gras essentiels favorisent la biodisponibilité des actifs. 
  • Des masques et exfoliants, pour un usage hebdomadaire, pour venir au secours de la peau terne et/ou acnéique et doper la durée de 28 jours du cycle naturel de renouvellement cellulaire qui a tendance à se ralentir.  

Sale Off
Philtre sacré - 100ml

Philtre Sacré

32.00 €
Sale Off
Ange sensationnel - 50ml

Ange Sensationnel

78.00 €
Sale Off
Pépite de la palmeraie - 60ml

Pépite de la Palmeraie

47.00 €

Le recours occasionnel à des compléments alimentaires est aussi un atout précieux pour venir par moments aider la peau à lutter contre les effets des déficiences d'œstrogènes et de progestérones. Il s’agit d’apports en compléments de vitamines (A, B, C ou E), en acide hyaluronique, en collagène ou élastine, en acides gras essentiels et en plantes à visée antioxydante et anti-inflammatoire. 

2. La ménopause, une occasion à saisir pour une nouvelle conscience (well aging) ?

En fait, comme vous l’avez compris, cette nouvelle étape de vie conduit à prendre davantage soin de sa peau que ce soit en termes de fréquence ou en termes de recours à des soins souvent jugés, à tort, non indispensables comme les masques, les lotions ou les exfoliants. Et si cela pouvait être justement l’occasion d’un changement de paradigme, d’un nouveau regard sur soi, de prendre conscience d’une autre façon de penser, d’agir et de se voir.  


Pour avoir grandi auprès de ma grand-mère, l’apothicaire à l’origine de l’histoire de L’ODAÏTÈS, j’ai appris depuis ma petite enfance que la beauté ne se mesure pas au nombre de rides ou à la perfection des traits du visage, elle est dans l’épanouissement qui se manifeste par cette lumière qui irradie un visage et illumine la peau

Voilà précisément notre concept du well-aging qui nous anime, depuis le début de notre histoire, et dont la mention figure depuis l’origine de la marque sur nos étuis et étiquettes. Notre mission est d’offrir à la peau le meilleur de la substance naturelle, végétale ou marine, pour l’habiller de lumière et de fraîcheur quel que soit son âge. Je partage avec vous un extrait du livre intitulé «  Cinq méditations sur la beauté » que j’adore de l’académicien François Cheng, je cite : «  La beauté est quelque chose de virtuellement là, depuis toujours là, un désir qui jaillit de l’intérieur des êtres, de l’Être, telle une fontaine inépuisable qui se manifeste comme une présence rayonnante et reliante.. ». 

Prenez donc soin de votre peau et profitez de ces moments fabuleux de sensorialité - senteur et toucher - pour une reconnexion avec sa peau et une nouvelle conscience de soi. C’est dans l’ectoderme, le précurseur de l’épiderme, que se fabrique les 5 sens. Chérissez donc votre peau et sa cellule fondamentale qu’est le kératinocyte. En effet, ce dernier possède à sa surface des récepteurs olfactifs qui sont stimulés par les molécules odorantes et des capteurs sensoriels sensibles aux endorphines qui procurent la sensation de bien-être et déstressent nos petites cellules. Voilà pourquoi la sensorialité est si importante pour venir accompagner tout rituel de soin du matin et/ou en laissant place au massage et au plaisir des senteurs apaisantes.  


Nous nous réjouissons aujourd’hui de voir fleurir de plus en plus de personnes ou associations qui visent à déconstruire ces tabous autour de la ménopause et de mettre en valeur cette liberté retrouvée à un âge où l’on jouit encore pleinement de sa santé. La ménopause est de moins en moins un marqueur de l’âge et de plus en plus synonyme d’une métamorphose du corps et de sa peau avec un regard bienveillant sur soi. De simples gestes pourraient devenir de simples règles de vie pour rester en pleine forme à l’aune de cette nouvelle étape, c’est le moment pour prendre et/ou apprendre le plaisir de la marche, de favoriser la station debout à la station assise, d’emprunter les escaliers plutôt que l’ascenseur, de pratiquer les exercices quotidiens d’étirements (stretching, yoga, etc…) sans oublier l’alimentation équilibrée et le jeune intermittent. Un petit clin d’œil pour les fans de sauge, soja, fenouil doux ou anis vert, sachez que ces plantes ont une action prouvée sur la sécrétion d’estrogènes.  

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé(e) de nos articles !

* champs obligatoires