Comprendre les noms barbares qui entourent nos cosmétiques - les mots qui font acheter

Le bon entretien de la peau de notre corps et notamment de celle plus fragile du visage, relève d’une routine exemplaire et du choix des bons produits. Pour cela, entre en compte tout un marketing sans scrupules qui fait bien souvent passer la composition au second plan. Un sacrilège pour cette nouvelle génération engagée aux valeurs cosmétiques d’un nouveau genre et pour qui le soin se doit d’être le plus sain et transparent. Pour cela, tout se joue sur les ingrédients et leurs principes actifs aux doux noms barbares, généralement incompris du grand public et sur les substances composant notre peau. Essentiels ou néfastes, décryptons ensemble leur rôle et la justification de leur présence au sein de tout un panel de cosmétiques.  

 

Qui sont-ils ?  

Ils portent le nom de sels minéraux, d’oligo-éléments, d’acides aminés, de polyphénols, de peptides, ou encore d’acide hyaluronique, pour ne citer qu’eux… Soit tant de noms barbares dont le rôle ou la présence ne sont pas toujours compris du grand public. Que signifient-ils ? A quoi servent-ils ? quelle est leur origine ?  

Il faut dire qu’en effet, tous ces composés ne sont pas là par hasard. A titre personnel, ils jouissent tous d’un talent qui veut du bien à notre peau et sont bien justifiés dans la composition. Combinés les uns aux autres, ils répondent à toutes les problématiques cutanées et protègent le capital de la peau. En voici justement quelques-uns parmi les plus fréquents dont l’importance est cruciale et qui devraient enfin vous éclairer sur la compréhension et la véritable composition de vos soins.  
 

Les sels minéraux, les substances de base  

Les sels minéraux sont des substances organiques nécessaires au fonctionnement de notre organisme avec notamment un rôle important dans la lutte contre le vieillissement cutané. Ils sont présents sous forme d’ions. Il s’agit des ions de fer, de calcium, ou encore de sodium, pour ne citer qu’eux.  Notre film hydrolipidique contient ces substances minérales, on trouve principalement du chlorure de sodium qui d’ailleurs confère ce gout salé à la sueur et aussi du calcium, phosphate et oligo-éléments. Le calcium potentialise les échanges cellulaires et est indispensable au processus de renouvellement cellulaire. C’est aussi l’un des principaux constituants minéraux de la kératine de l’ongle  

 

Les oligo-éléments, les petits soldats réparateurs  

Les oligo-éléments (zinc, cuivre, sélénium, etc..) sont des sels minéraux indispensables à notre corps, mais seulement en très petite quantité. Lorsqu’ils sont présents à des taux trop élevés, ils deviennent alors toxiques pour l’organisme.  Leur présence est essentielle dans le processus permettant de combattre l’oxydation de nos cellules et l’inflammation. Le zinc et le cuivrepar exemple, interviennent, dans la réparation et la régénération de nos cellules. Le sélénium, joue également un rôle dans la stabilisation des molécules de kératine et à la régulation de l’inflammation. Leur présence a ainsi une incidence directe sur la microcirculation, l’aspect cutané, l’hydratation, la synthèse de collagène, l’élasticité et la cicatrisation.  

 

Les polyphénols, les antioxydants  par excellence  

Issus des plantes, les polyphénols sont des molécules extrêmement puissantes  qui permettent à l’espèce végétale de se défendre contre les agressions de son propre environnement, Vous avez sans doute déjà entendu parler des plus connus comme les tanins ou les flavonoïdesIls sont capables d’inactiver les radicaux libres, ces espèces oxydantes toxiques qui accélèrent le vieillissement de nos cellules et endommagent l’ADN de notre peau. Ils ont également des fonctions antimicrobiennes et antifongiques. Pour les trouver, direction les racines, les légumes, les fruits, qui sont très colorés… D’ailleurs, ces polyphénols sont contenus en forte concentration dans la datte, qui reste notre actif phare, à retrouver dans le masque éclat « Sève Divine de Dattes » ou dans notre crème de soin intense « Crème Sensationnelle ». 

 

Les acides gras essentiels, les boucliers des réserves en eau de notre peau 

Les acides gras essentiels sont des lipides organiques qui sont dits essentiels car ils ne sont généralement pas ou quasiment pas synthétisés par l’organisme. Ils doivent, par conséquent, provenir d’un apport extérieur comme la nourriture ou les cosmétiques. Ils consolident le ciment intercellulaire qui colle nos cellules entre elles et qui permet ainsi de freiner la perte insensible en eau (PIE), cette « fuite » d’eau permanente. Ils jouent aussi un rôle antiinflammatoire très précieux. Il convient donc de veiller à un apport régulier en acides gras essentiels pour bénéficier d’une peau souple, repulpée, ferme et hydratée. Pour les amateurs, sachez que notre sérum redensifiant « Elixir Bonheur » en regorge.  

 

Les acides de fruitsles nettoyeurs qui lissent et éclaircissent la peau 

Les acides de fruits sont principalement des dérivés des sucres de fruits que l’on nomme aussi AHA (Alpha Hydroxy Acid). Ils peuvent être d’origine naturelle ou synthétique. Les plus connus sont l’acide lactique, malique (celui de la pomme), glycolique, citrique et tartrique (présent dans le raisin). Les AHA sont généralement utilisés pour lisser la peau, uniformiser et éclaircir le teint. Ils accélèrent le rythme de renouvellement cellulaire. L’acide lactique, utilisé dans l’alimentation pour son pouvoir antioxydant est apprécié en cosmétique pour son fort pouvoir hydratant. Pour les repérer au sein d’une longue liste de composants, rien de plus simple ! Ils sont visibles grâce à leur dénomination scientifique (glycolic acidmalic acid, etc..) et autres dénominations construites sur le modèle « hydroxy ». A très faible concentration soit entre 2 et 5%, ils ont un pouvoir hydratant en retenant l’eau à la surface de la peau. Au-delà, entre 12 et 70% ils ont un potentiel exfoliant pouvant aller jusqu’au peeling, c’est d’ailleurs le principe même des gommages à exfoliation chimique par opposition à l’exfoliation mécanique. Le hic, c’est qu’ils restent assez forts et donc assez irritants pour la peau surtout en cas d’utilisation répétée

 

L’acide hyaluronique, la plus puissante des éponges pour une peau comblée et repulpée 

L’acide hyaluronique, composant par excellence de la matrice extracellulaire, est une « éponge capable d’absorber de 80 à 300 fois son volume en eau selon son degré d’élaboration. Il est à l’origine de l’hydratation naturelle, de la tonicité et l’élasticité de la peau. Les facteurs externes comme le soleil, le tabac, la pollution, l’alcool, etc. sont à l’origine de sa destruction. Il est présent en grande quantité dans les organismes jeunes, et sa production diminue avec l’âge. On estime même qu’à partir de 50 ans, les hommes et les femmes n’en possèdent plus que la moitié. Pour combattre le relâchement cutané qui en découle, les cosmétiques misent sur des crèmes riches en acide hyaluronique pour combler et retarder, au plus tard, les premières rides ou les plus profondes. 

 

Le collagène et l’élastine, les piliers à l’origine de la fermeté et souplesse de notre peau  

Le collagène est une famille de protéines fibreuses qui constituent les tissus conjonctifs et qui façonnent leur structure. Il en est de même de l’élastine, la protéine composant les fibres élastiques de notre peau. Toutes ces protéines confèrent à la peau une résistance mécanique à l'étirement. Contrairement à l’élastine présente aussi dans les tissus conjonctifs, le collagène est inextensible et résiste bien à la traction. Contenu dans les fibres du derme, le collagène et l’élastine connaissent une baisse de leur concentration après 25 ans.  

 

L’acide rétinoïque, un bon antioxydant 

Il s’agit d’un dérivé de la vitamine A dont l’utilisation contre le vieillissement a été scientifiquement prouvé. Son utilisation prolongée pourrait relancer la production de collagène et donc, ralentir le vieillissement cutané. En revanche, il n’a pas prouvé son efficacité sur les rides profondes. Il reste cependant irritant pour la peau 

 

Les acides aminés, les fondamentaux à la jeunesse de notre peau 

Les acides aminés sont vitaux pour notre organisme et assurent une place importante comme constituants de base des protéines. On les appelle généralement les « maillons » de ces dernières, dont la présence est primordiale dans le maintien de la jeunesse de la peau. On les reconnait à leur forme comparable à celle d’un « collier » constitué de centaines à plusieurs milliers de perles qui ne sont autres que les acides aminés. A eux seuls, ils nourrissent, hydratent et renforcent le tissu conjonctif et lui permettent ainsi de rester souple et élastique. On en compte une vingtaine dans l’organisme, mais ici, c’est la créatine qui a le rôle le plus important, à savoir celui d’assurer les fonctions de la peau et de stimuler la production de collagène. 

 

Les peptides 

Les peptides sont de petites chaines d’acides aminés qui servent de base au collagène. On les apprécie fortement dans les cosmétiques puisqu’ils aident au maintien de la fermeté de la peau et la production de collagène naturel.  

 

Optez pour des actifs botaniques complets 

Plus vous choisirez des soins à basd’actifs à action complète plus vous pourrez subvenir aux besoins variés de la peau en ces diverses substances. Chez L’ODAÏTÈS, nous avons un actif phare ingénieux capable de regrouper en son sein tous les tous les composants nécessaires à la régénération, hydratation et réparation de la peau. La sève de dattes qui bénéficie d’une composition vraiment unique et riche à la fois en oligo-éléments, en polyphénols, en acides gras essentiels, en acides aminés et en polysaccharides. Au-delà de cette richesse la présence simultanée de ces nutriments crée une synergie qui potentialise et démultiplie les effets de chacun. Afin de conserver au mieux la richesse biologique de ce nectar d’or et de lumière, nous procédons à son extraction à froid qui permet de conserver tous ses bienfaits que vous retrouverez dans notre masque éclat « Sève Divine de Dattes », notre crème de soin intense « Crème Sensationnelle » et dans notre doux exfoliant « Pépite de la Palmeraie »  

 

Comment préserver et entretenir sa peau ?  

Avec l’âge, la peau prend forcément un nouveau petit tournant au quotidien, et notamment dans son combat contre les agressions extérieures et l’oxydation permanente de nos cellules et de nos lipides cellulairesDe plus, quoiqu’il arrive, le collagène, l’élastine, l’acide hyaluronique, entre autres, vont voir leur quantité baisser au fil des années quitte à être réduite de moitié autour de 50 ans. Il est donc important, afin de limiter cette chute, de préserver sa peau du mieux qu’on le peut. Pour cela, on s’oriente tout d’abord vers une alimentation équilibrée et on fait tout pour limiter le tabac, l’exposition au soleil et à la pollution. Ensuite, jour et nuit on prend soin de sa peau par l’application quotidienne de nettoyants, de sérum et de crème sans oublier le traitement régulier de masque et exfoliant qui doperont et potentialiseront l’action de vos soins. Plus vous donnerez à votre peau et plus elle vous le rendra !