Comment traiter les imperfections du visage ?

A tout âge, différents types d’imperfections peuvent apparaître sur la peau de notre visage. On pense souvent à l’acné, aux points noirs ou aux comédons qui peuvent toucher aussi les adultes et en particulier les femmes. Pour autant, bien d’autres désordres cutanés telles les cicatrices, les pores dilatés, les zones de brillance ou encore les tâches pigmentaires peuvent impacter, de manière plus ou moins disgracieuse, la beauté de notre peau. Le vieillissement cutané vient amplifier ce phénomène et bien heureusement les cosmétiques sont d’un grand secours pour aider à atténuer ou faire disparaitre certaines de ces manifestations cutanées déplaisantes et incommodantes.

Voyons ensemble les raisons de ces imperfections et comment y remédier. Pour cela, il nous semble important de vous en dire plus sur le sébum, essentiel à la compréhension de plusieurs imperfections.

Le sébum

C’est un corps gras, secrété par les glandes sébacées de l'épiderme, qui va jouer un rôle majeur dans l’hydratation et la protection de notre peau contre tout type d’agressions extérieures. Il s’écoule à la surface de la peau via le canal pilo-sébacé le long du poil.

Une production excessive de sébum – séborrhée - entraine une peau grasse et inversement une production insuffisante laisse place à une peau sèche.

L’excès de sébum peut se traduire par l’apparition de kystes et de comédons ou encore de papules douloureuses due à l’inflammation ou de pustules laissant parfois des traces définitives.

Faites attention aux choix de vos démaquillants et nettoyants car les toilettes agressives affectent l’élimination naturelle du sébum et favorisent ainsi l’effet pervers d’un renouvellement excessif de sébum. Inversement, l’excès des corps gras contenus dans les cosmétiques comédogènes peut aboutir à l’enkystement du sébum.

Les comédons s’opposent à l’évacuation du sébum et favorisent ainsi la prolifération microbienne d’où l’importance d’appliquer quotidiennement une lotion de soin qui apaise les inflammations, rééquilibre le pH de votre peau et restructure la flore cutanée de votre film hydrolipidique. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons l’usage de ce type de lotion après tout nettoyage et avant toute pose de crème. A ceux qui en recherchent encore on vous laisse découvrir notre lotion Pure Merveille  

Nous ne pouvons que vous recommander l’huile de jojoba tant elle est précieuse dans l’équilibre de la production du sébum. Cette huile, participe à la régulation du sébum grâce à sa parenté chimique, bien singulière, avec le sébum de la peau. Elle est non comédogène. Elle crée un film non gras à la surface cutanée qui préserve ainsi la peau de la déshydratation et des agressions du froid. Elle est particulièrement recommandée aux peaux sensibles grâce à son action contre les inflammations et les UV.

C’est une huile que nous chérissons tout particulièrement. Vous la retrouverez, sous sa forme vierge bien sûr, dans notre baume nourrissant, dans notre crème visage, notre crème corps et surtout dans notre sérum Elixir Bonheur. C’est le deuxième ingrédient dans la liste INCI du sérum, c’est une des raisons pour laquelle ce soin est particulièrement recommandé aux peaux sujettes aux inflammations.

L'acné

C’est la première maladie cutanée en France et donc l’imperfection la plus fréquente. Il s’agit d’une inflammation pathologique qui résulte tout simplement de l’obstruction du canal pilo-sébacée. Les facteurs hormonaux jouent un rôle important et l’adolescence, synonyme de période d’ébullition des hormones sexuelles, est souvent propice aux poussées d’acné. Cependant, l’acné ne touche pas que les adolescents mais concerne tous les âges. Il est d’ailleurs plus compliqué de s’en débarrasser à l’âge adulte. L’acné d’adulte est plus sévère et plus résistante aux traitements pour l’acné juvénile et peut entraîner de ce fait des cicatrices.

Etant une maladie, l’acné nécessite en général de faire appel à un dermatologue pour la traiter de manière efficace. Cependant, une bonne routine de soin et les explications et précautions que nous vous détaillons dans cet article peuvent aider grandement à le maitriser. Puisqu’il s’agit d’une maladie inflammatoire, pensez déjà à favoriser tous les soins cosmétiques chargés en actifs qui apaisent l’inflammation. L’aloe vera et certaines huiles essentielles (néroli, romarin, lavande, etc..) sont un excellent remède naturel. Attention cependant aux huiles essentielles qu’il faut utiliser diluées dans des huiles végétales. Privilégiez aussi les soins riches en acides gras essentiels - Oméga 3 et 6 - très bénéfiques grâce à leur vertu anti-inflammatoire.

Le maquillage impacte peu l’acné adulte mais pour autant il ne faut pas en abuser et surtout bien penser à faire le double nettoyage avec une huile démaquillante suivie d’une lotion. Choisissez-les de qualité autrement c’est un facteur aggravant de l’acné adulte. Optez donc pour une huile qui soit à base d’huiles d’origine végétale et non comédogènes et pour une lotion qui soit à base d’actifs apaisants.

Evidemment, le tabac, le stress et la mauvaise alimentation favorisent fortement l’acné et ne peuvent qu’affaiblir tout traitement curatif.

Les inflammations dues aux réactions d’intolérance aux cosmétiques

Certaines rougeurs, desquamations ou autres manifestations d’irritation peuvent apparaître, même si c’est très rare, après l’usage sur une longue période d’un produit cosmétique en particulier. Il s’agit de dermite d’irritation ou d’eczéma de contact.

La première est une réaction liée à des substances agressives, comme le propylène glycol ou l’urée, qui s’accompagne de sensations de brulure, tiraillement, picotement, et parfois même de rougeur ou sècheresse sur la zone d’application. Ce n’est pas une allergie mais une intolérance qui va disparaitre par accoutumance et inversement.

L’eczéma de contact est en revanche la conséquence d’une période de sensibilisation qui peut se déclencher lors de l’utilisation d’un cosmétique toléré depuis longtemps. Il ne se limite pas au site d’application et il recommandé de tout arrêter et de tester en le réintroduisant progressivement.

Autres types d’imperfection

Ce sont en général des imperfections qui ne relèvent pas de la maladie. Elles concernent le teint et le grain de peau qui peuvent se traduire par des points noirs, des pores dilatés, des zones de brillance.

Sauf s’ils sont naissants, Il faut éviter de les tripatouiller soi-même au risque de finir par dilater les pores et par laisser une trace définitive d’un trou sombre. Le mieux est de profiter d’un rdv avec une esthéticienne ou un dermatologue qui fera le travail proprement.

Les pores dilatés et les zones de brillance dues à l’excès de sébum nécessitent un bon rituel de soin complet et régulier avec des soins adaptés. Il faudra tout d’abord nettoyer tous les jours, matin et soir, avec une bonne lotion sans micelles nettoyante, équilibrante et surtout pas décapante.

Une fois par semaine, une exfoliation douce – évitez donc les exfoliants à base d'acide de fruits - est recommandée. L’application d’un masque purifiant au moins 1 fois par semaine est nécessaire. Les masques à l’argile sont très bénéfiques car l’argile absorbe parfaitement l’excès de sébum et permet en échange de recharger la peau en minéraux, de l’hydrater et de resserrer les pores !

Finir son rituel de soin par l’application d’une crème à la texture très fine et en petite quantité, on a trop l’habitude d’appuyer mécaniquement deux fois sur une pompe sans prêter attention à la quantité prélevée. Evitez les crèmes aux huiles minérales ou comédogènes (germe de blé, coco, etc..) et dont la liste INCI contient des PEG, ces derniers ont tendance à augmenter les boutons et les points noirs. 

Les tâches pigmentaires feront l’objet d’un prochain article à part entière car nous aurons beaucoup à dire sur ce sujet.

Si vous souhaitez adopter un rituel qui pourra traiter vos imperfections, vous pouvez aussi essayer nos soins...

Elixir Bonheur, sérum anti-imperfections Pure Merveille, lotion nettoyante douce